Je suis une « fille » imparfaite

Petit billet d’humeur, de mauvaise humeur plutôt…

C’est finalement une remise en question.

Je ne suis pas super bien en ce moment, cette sensation d’être un peu dans un cauchemar.

Y penser en me levant, en travaillant, en me couchant. Y penser sans cesse et ne pas réussir à relativiser.

Ma fille ainée a pris un appartement.

Elle avait besoin d’indépendance, de vivre seule, comme une grande.

Je pensais être prête mais non je ne le suis pas.

J’avais envie de cette séparation à chaque fois qu’on se disputait pourtant.

Mais c’était si abstrait, si inconcevable que je n’en mesurais pas les conséquences.

Aujourd’hui elle a laissé un grand vide dans sa chambre et surtout dans ma vie.

J’ai si mal vécu ce moment que j’ai tout fait pour qu’il n’arrive pas, à essayer de trouver des excuses, à essayer de l’en dissuader.

J’ai été méchante.

Mais j’ai tellement mal.

Je ne pensais vraiment pas que ce serait aussi difficile.

Du coup je me pose un milliard de questions, je me remets en question. Est ce que c’est à cause de moi qu’elle a voulu partir si tôt? Suis-je cette mère si étouffante? Pourquoi ce besoin de liberté? Pourquoi a t’elle grandi si vite?

Pourquoi, pourquoi, pourquoi…?

Je le vis mal et je n’ai vraiment pas le cœur à supporter la critique. D’autant plus quand elle vient de personnes qui à priori ne se regardent pas dans un miroir.

« Fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais!!! »

D’autant plus quand ça vient de personnes très proches.

J’écris encore pour soulager mes peines.

J’écris pour dire à ma fille que je l’aime et que quoi qu’il arrive je serais toujours là pour elle.

J’écris pour crier que je suis ainsi, avec mes qualités et surtout mes défauts et que je ne pourrais pas changer.

J’écris car je suis cette maman louve qui en fait toujours trop et qui soûle. Mais trop c’est sûrement mieux que pas assez…

J’écris pour dire à mes autres enfants que je serais la même avec eux.

J’écris pour dire à l’homme de ma vie que je l’aime et que je le remercie d’être là car je ne suis pas facile en ce moment.

J’écris pour dire à mes amis, TOUS mes amis, de longue date, d’enfance, récents, rencontrés ici ou là, de run, de boulot que je les aime et je les remercie de m’aimer comme je suis. Et moi aussi je vous aime, vous êtes ma famille!

Je suis cette « fille » imparfaite mais je ne m’en excuserais pas…

received_1215817655126635

Publicités

5 réflexions sur “Je suis une « fille » imparfaite

  1. C’est très beau et tellement plein d’amour ce message. On en fait jamais trop pour ses enfants. Et quoi que tu fasses il y aura toujours des gens pour critiquer. La séparation est difficile mais il faut penser aux merveilleux moments à chaque retrouvaille. Et tu sais très bien qu’une maman reste une maman et qu’elle aura toujours besoin de toi.

    J'aime

  2. Tu n’as rien à bye reprocher. Elle n’est sûrement pas partie vivre dans son appartement pour te faire du mal. Ça doit la changer aussi d être seule, sans toute la fratrie. Marine s est très bien qu’elle pourra toujours compter sur toi et ton soutien. Laisses la vivre cette expérience avec un esprit serein. Tu l as bien élevée, elle est loin d être sotte, rassures toi tu as fait du bon boulot de maman, même si tu es une vraie maman louve. Aies confiance en ce que tu lui as transmis et aies confiance en elle…. Plein de courage

    J'aime

  3. Tout d’abord je commence par te dire que personne n’est parfait! cela n’existe pas….(et ausdi que tu as mis des larmes dans mes noeils…grrrr) Sinon tu sais en partie ce que je pense par rapport au départ de Marine et de tes humeurs plutôt tristes en ce moment. Cela semble évident aussi que tu viens de perdre un de tes bébés qui est devenue une pré-adulte avec des envies en adéquation avec son âge. Elle a quitté le cocon familial mais c’est pour mieux te retrouver et sûrement différemment… »j’imagine » que cela doit être difficile mais rappelle toi de toi au même âge! et ne te sens surtout pas une mauvaise mère…ca va passer …laisse passer un peu de temps! afin que chacun retrouve aussi ses marques.. je ne pense pas qu’un parent soit réellement préparé à ce type de situation même si celle ci est attendue…ah oui! j’allais oublier: tu sais tant que tu n’entends pas les critiques…tu t’en fiches. Après chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a et cela vaut dans tout les domaines….Allez bon courage ma grande! et puis on est là!

    J'aime

  4. Oh courage ma copine, tu m’ en donnes les larmes aux yeux! Tellement difficile de voir grandir nos bébés…et encore plus de les voir s’ envoler…
    La cohabitation devient difficile à un certain moment, les disputes se font de plus en plus fréquentes a tel point qu’ on en arrive à souhaiter qu’ ils prennent leur indépendance l’ espace d’ un instant…juste l’ espace d’ un instant car au final nous ne sommes bien que lorsqu ils sont tous là, autour de nous…
    Je ne peux que comprendre ce que tu ressens tellement j’ appréhende déjà le départ de la mienne ( heureusement ce n’ est pas encore à l’ ordre du jour).
    Au final, je pense qu’ il faut laisser du temps au temps, dans la vie d’ une maman il y a des étapes qu’ il faut franchir, et pas toujours sans mal.
    Garde à l’ esprit , peu importe ce qu’ en pensent les gens, que tu es une super maman qui s’ est toujours battue pour ses enfants.
    Ne regrette rien , ne culpabilise pas , reste comme tu es quelqu’ un d’ entier.
    Plein de courage

    J'aime

Les commentaires sont fermés.