Ma Bouillette a 1 an

Voilà, Bouillette a déjà 1 an… Et j’ai le cafard. Pourquoi? me demandent certains. « Tu devrais être contente de le voir grandir ».

Oui bien sûr c’est aussi agréable de le voir pousser et s’épanouir, de le voir devenir un peu plus indépendant, un peu plus « petit garçon ».

PicsArt_1447101744292

Mais c’est mon tout petit, mon bébé, le petit dernier de cette grande fratrie. Et je sais justement à quel point ça passe vite.

Ma grande fille a déjà 17 ans et je n’ai rien vu passer, elle a encore besoin de moi bien entendu, mais c’est différent.

Je suis une maman maternante, j’aime tellement m’occuper de mes bébés, les câliner, les porter, les avoir tout près de moi.

PicsArt_1447076034503

Et après mon bébé c’est fini il n’y aura plus jamais de bébé.

Je n’arrive pas à faire ce deuil, à me dire que je ne serais plus jamais enceinte, que je n’aurais plus jamais de nouveau-né, que je ne vivrais plus jamais ce moment magique qu’est la naissance d’un enfant et la rencontre avec ce petit être.

Vous allez me dire que c’est déjà beaucoup bien 5 enfants, qu’il ne suffit pas de les faire, qu’il faut les assumer aussi! J’adore entendre cette phrase, c’est vrai que je ne m’étais pas encore rendue compte que ça coûtait cher des enfants . C’est pas comme si je n’avais pas encore d’ados à la maison, dont une qui envisage des études relativement onéreuses. Ah mince, au bout de 17 ans et 5 enfants je réalise que des enfants ça coûte un fric monstre! Donc soyons clairs, je les ai voulu, je les assume et tout va bien de ce côté.

Ou me dire qu’il faut en faire un autre… Mais non je ne peux plus.

Donc j’en reviens à ma Bouillette qui vient de fêter son premier anniversaire et ça me rend toute triste, remplie de spleen et de nostalgie.

Mais quoi qu’il arrive il restera mon bébé dans mon cœur de maman guimauve, tout comme les 4 autres qui devront supporter toute leur vie une maman « pot de colle » et complètement dingue de sa progéniture.

PicsArt_1447075637971

Publicités