Je ne suis pas seulement une maman

J’aborde aujourd’hui un sujet un peu plus délicat. Il parlera sans doute à bon nombre de mamans.

Des mères qui comme moi sont fatiguées, n’ont que trop peu de patience avec leurs enfants, se sentent submergées par les tâches quotidiennes et en viennent trop souvent à oublier l’essentiel.

Je suis devenue maman il y a 20 ans. En 20 ans j’ai eu mes 5 loulous.

Autant dire que je n’ai pas eu de pause…

Alors bien sûr je les ai voulu (j’entends d’ici les mauvaises langues). Et pas un seul instant je n’ai regretté ce choix. Ils sont ma tribu, ma fierté, ma plus grande réussite, ils sont ce que j’ai de plus beau dans ma vie.

Mais ça ne m’empêche pas d’être fatiguée. Fatiguée et lassée parfois de ce rôle de mère en continu depuis si longtemps. Je sais bien que je serais mère toute ma vie mais je parle d’être mère d’enfants petits.

Les grands sont autonomes (heureusement) mais je n’ai pas pu profiter de cette autonomie car les plus petits sont arrivés juste avant.

Je ne me plains pas non! J’ai juste envie d’en parler et mon blog est aussi là pour ça, pour que je puisse mettre des mots sur mes maux. Pour que je partage mes états d’âme. Et si ça peut aider d’autres mères à se sentir moins seules, à leur éviter de culpabiliser alors tant mieux.

9210603f6950256ef2693875edd825b0--positive-attitude-belles-phrases

D’ailleurs la culpabilité parlons-en, car elle est là et bien là, toujours sournoise, à guetter les moindres de nos faits et gestes. Elle se rappelle à ton bon souvenir dès que l’occasion se présente. Car oui je culpabilise très trop souvent. Je culpabilise quand je laisse les petits à mamie pour passer une soirée avec mon mari, quand je les couche tôt (alors que le lendemain il n’y a pas d’école) pour souffler, quand je crie parce qu’ils ne m’écoutent pas, quand je ne suis pas attentive à ce qu’ils me racontent, quand je refuse de jouer avec eux… La liste est longue.

Cette culpabilité me ronge tellement que j’en oublie tout ce que je fais de bien pour eux, avec eux…

Est-ce moi le problème (nous les parents)?

Non.

 

C’est notre façon de vivre le problème!

Il faut assumer des enfants, un boulot, tenir une maison, être une épouse, une copine… Être à 100% tout le temps!

On veut assurer dans tous ces domaines, être à la hauteur. Et c’est à ce moment qu’on en oublie l’essentiel…

On oublie de vivre tout simplement.

Je ne suis pas une mère parfaite, il n’y a pas de mère parfaite.

maman-parfaite

Je suis cette mère qui fait ce qu’elle peut et ce qu’elle veut parfois.

Je suis cette femme qui culpabilise mais qui malgré tout a décidé d’être plus que « juste une mère ».

Et j’espère que mes enfants grandiront avec cette image qu’une maman peut être mère et femme.

0461dcaa6ea858120de855d934cbf7bd

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Je ne suis pas seulement une maman

  1. C’est clair cet article me parle, les couchers tôt pour être tranquilles, les vacances chez mamie pour profiter un peu en amoureux…
    Devoir gérer le quotidien, les RDV médicaux, les paperasses diverses et variées, son rôle de femme active, mère et épouse et j’en passe…
    Alors oui, nous ne sommes pas parfaites mais je pense que nous sommes des supers mamans !!!

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.